L’éradication du rat noir

process destruction des nuisibles par le froid

Le rat noir ou rat des greniers est originaire d’Inde. Il a été rapporté sur les autres continents par les navires des colons. En l’absence de prédateurs il peut très vite devenir nuisible en endommageant par exemple, les cultures, les réserves alimentaires des magasins ou des entrepôts et en abîmant l’isolation des bâtiments. En rongeant les câbles électriques, le rat noir peut provoquer des incendies et en creusant sous les fondations il fragilise les constructions. D’autre part, sa présence au sein d’écosystèmes fragiles entraîne la disparition de certaines espèces endémiques.

Le rat noir est également porteur de maladies et de bactéries qu’il peut transmettre aussi bien à l’homme qu’aux animaux : la rage, la tuberculose, le typhus, la salmonellose, le ver solitaire et l’Escherichia coli notamment. Il transporte aussi des tiques, des puces et des acariens qui peuvent provoquer des allergies. En plus de toutes ces nuisances, ce rongeur se reproduit rapidement, ce qui conduit souvent l’homme à vouloir l’éradiquer.

Où vit le rat noir ?

Il vit aussi bien en ville, à la campagne qu’en zones péri urbaines. On le rencontre surtout dans les régions méditerranéennes. Il occupe l’intérieur des bâtiments et rarement les égouts. Il préfère les greniers et les hauteurs des édifices que l’humidité des caves. S’il niche à l’extérieur, c’est soit, dans des terriers soit, dans des endroits élevés comme les arbres.

Caractéristiques et reproduction

Il mesure environ 45 cm du museau à la queue et pèse en moyenne entre 130 et 180 grammes. Les plus gros peuvent toutefois atteindre un poids de 220 grammes. Son pelage est gris foncé ou gris-noir sur le dos et plus clair sous le ventre. Le rat adulte vit entre 9 et 12 mois et il se reproduit rapidement, la femelle ayant entre 4 et 6 portées par an comportant à chaque fois 6 à 8 petits. Il vit en groupe pouvant atteindre plus de cinquante individus.

Le rat noir se déplace essentiellement la nuit et est un excellent grimpeur. Il nage au besoin mais il évite les zones humides.

Il se nourrit surtout de végétaux et d’aliments pour animaux domestiques. Mais omnivore, il s’adapte très bien à ce qu’il trouve. Le rat noir détériore plus d’aliments qu’il n’en consomme par son urine, ses poils, ses excréments et les agents pathogènes qu’il véhicule.

Quels sont les signes caractéristiques
pouvant vous informer de sa présence ?

Se déplaçant surtout la nuit il est très difficile à voir. Cependant, des bruits de grattements, des traces de dents, la présence d’excréments, de nids, des traces de gras sur les murs ou des odeurs d’ammoniaque indiquent sa présence.

Comment éradiquer le rat noir ?

Dans la lutte contre les nuisibles, la dératisation est ce qu’il y a de plus difficile à maîtriser car le rat qu’il soit noir ou brun s’adapte très bien à toutes les situations et il devient de plus en plus résistant aux rodenticides. Sans une connaissance parfaite de ce nuisible et de son mode de vie, il est impossible de lutter efficacement contre le rat noir.

Des entreprises de dératisation proposent une approche éco-responsable dans la lutte contre le rat noir : la lutte antiparasitaire intégrée (LAI). Cette méthode consiste tout d’abord à repérer la présence des rats puis à nettoyer leurs excréments et leurs traces. L’étape suivante préconise de désencombrer tous les endroits qui peuvent permettre aux rats de nicher, de nettoyer les abords des bâtiments (herbes trop hautes, compost, déchets de tonte…) et de ne laisser aucun reste de nourriture (poubelles fermées hermétiquement). Tous les accès aux bâtiments doivent être bloqués : fissures des murs, des planchers, sous les fenêtres et sous les portes. Pour finir, l’entreprise utilise des appâts empoisonnés, des rodenticides (souvent un anticoagulant) ou des pièges électroniques ou à guillotine afin d’éradiquer les rats noirs.

Un autre traitement plus respectueux de l’environnement et de la santé peut être proposé par des professionnels qui ne souhaitent utiliser aucun biocide : la glace carbonique qui est indolore pour les rats et qui ne présente aucun risque pour la faune. Ce gaz carbonique refroidi est sous forme solide mais à température ambiante, le dioxyde de carbone reprend une forme gazeuse et permet d’asphyxier les rats noirs lorsqu’ils dorment dans leurs terriers pendant la journée.

Besoin d’une intervention rapide ?

Nous intervenons aussi pour les pros